Nous joindre :
Webmail Blog Se connecter s’inscrire
Développement des fournisseurs Plate forme de mise en relation des PME/PMI, des grandes entreprises nationales et multinationales Profilage des entreprises Rejoignez une équipe active et impliquée pour la valorisation de vos pratiques et performances
18 janvier 2017 >> Consulter le programme 2017 des Foires et Salons internationaux
 
 
Formation en ligne
 
Consultation juridique
Baromètre de compétivité
Cartographie des PME
Classification des PME
 

Accueil > fr > BSTP en action > Informations utiles > L’Arsel invite les PME à investir dans la production de l’électricité


L’Arsel invite les PME à investir dans la production de l’électricité

La main tendue a été faite au cours d’un échange organisé à leur intention par l’ARSEL avec la collaboration de la chambre de commerce.
La salle de conférence de la Chambre de commerce, des industries, des mines et de l‘artisanat s’est avérée très juste pour accueillir les PME/Pmi ayant fait le déplacement pour connaître des opportunités d’affaires qu’offrent la production de l’électricité. Le Directeur de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (ARSEL) a d’emblée appelé les PME/PMI a tourné leur regard vers la production de l’électricité qui regorge un énorme potentiel.
« Le secteur de l’énergie électrique réalise un chiffre d’annuel de 600 milliards de Fcfa. Il est possible de multiplier ce chiffre d’affaire par quatre voire plus » rassure Jean Pierre Kedi, le Directeur de l’Arsel. Les statistiques présentés par l’Arsel, qui à l’en croire sont aujourd’hui dépassé révèlent qu’en 2012, le Cameroun ne comptait que 900 000 abonnés au réseau électrique pour une population de 22 millions d’habitants. Seuls 2100 villages sont aujourd’hui électrifiés sur un total de 13000.
La loi 2011/022 offre ainsi de multiples opportunités aux opérateurs qui souhaiteraient investir dans la production de l’électricité. Celle-ci donne par exemple la possibilité à tout opérateur de produire de l’électricité pour sa consommation personnelle et de revendre le surplus à Eneo qui en assurera la commercialisation. Le Directeur Adjoint de l’Arsel fait néanmoins remarquer des cas d’opérateurs privés commercialisant eux-mêmes leur électricité produite existent. Il cite en guise d’exemple un opérateur produisant l’électricité à partir du thermique a l’ile de YOYO par Mouanko et qui le vend à 250 f le kilowatt aux populations et aux entreprises. « Venez nous voir, nous allons vous y aider. Engagez vous dans des financements dans le secteur de l’électricité et vous ne le regretterez pas », rassure le Directeur de l’Arsel.
L’Arsel s’engage à les accompagner dans cette dynamique et invite les acteurs à se manifester. Un comité crée à l’Arsel est désormais chargé de recevoir les projets et les cadrer selon le cadre logique qui permettrait à tout opérateur de trouver son compte.
L’Arsel assure la régulation, le contrôle et le suivi des activités des exploitants et des opérateurs du secteur de l’électricité. Elle intervient entre autres dans l’attribution des titres d’exploitation dans le secteur de l’électricité.

 
Nos partenaires