Nous joindre :
Webmail Blog Se connecter s’inscrire
Développement des fournisseurs Plate forme de mise en relation des PME/PMI, des grandes entreprises nationales et multinationales Profilage des entreprises Rejoignez une équipe active et impliquée pour la valorisation de vos pratiques et performances
2 avril 2018 >> Industrial Tradeshow 2018
 
 
Formation en ligne
 
Consultation juridique
Baromètre de compétivité
Cartographie des PME
Classification des PME
 

Accueil > fr > BSTP en action > Informations utiles > Projet de Loi des finances 2017 de l’Etat : Le gouvernement table sur FCFA (...)


Projet de Loi des finances 2017 de l’Etat : Le gouvernement table sur FCFA 4373,4 milliards

Le Premier Ministre, Chef du gouvernement a sacrifié à la présentation solennelle, devant les Députés, de la loi des finances de l’exercice budgétaire à venir. Philemon YANG et son équipe soumettent à l’examen des élus de la Nation un projet de budget qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 4 373,8 milliards FCFA, contre 4234,7 milliards pour l’exercice finissant.
"Le Projet de budget de l’exercice 2017, soumis à votre approbation, est adossé sur un cadrage macroéconomique. Ce cadre prend en compte le niveau de réalisation des grands projets structurants, les perspectives à court terme des prix des matières premières et d’autres éléments de conjoncture nationale et internationale. (...)
Il s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 4 373 milliards 800 millions de francs CFA, contre 4 234 milliards 700 millions de francs CFA en 2016, soit une augmentation de 139 milliards 100 millions de francs CFA en valeur absolue et de 3,3 % en valeur relative".
Telle est la quintescence du discours de plus d’une heure d’horloge que le Chef du gouvernement a prononcé à l’Assemblée nationale ce 22 novembre 2016 à partir de 15 heures. Une longue adresse au cours de laquelle il a décliné, secteur par secteur, la politique économique et sociale projetée du gouvernement pour l’exercice budgétaire 2017.
Lire l’intégralité du document ici, en anglais.

 
Nos partenaires